amazon

Amazon dirige une ronde de financement de 575 millions de dollars pour Deliveroo, portant le total des fonds recueillis à ce jour à 1,53 milliard de dollars par l'application de livraison alimentaire.

Parmi les autres participants au tour de financement figurent les investisseurs existants T. Rowe Price, Fidelity Management et Greenoaks.

Deliveroo est une société britannique qui permet aux utilisateurs de commander des livraisons de nourriture dans les restaurants à proximité en utilisant une application. Ses rivaux britanniques comprennent Uber Eats et Just Eat, mais la société est présente sur 14 marchés, dont l'Australie, l'Allemagne, Hong Kong et les EAU.

Deliveroo a déclaré dans un communiqué de presse vendredi qu'elle utiliserait les fonds pour agrandir son équipe d'ingénierie à son siège social de Londres et étendre sa portée de livraison afin d'offrir ses services à de nouveaux clients. Will Shu, fondateur et PDG de Deliveroo, a déclaré dans le communiqué de presse que ce nouvel investissement offrirait aux restaurants de nouvelles opportunités de croissance et d'expansion de leurs activités.

"Amazon a été une source d'inspiration pour moi personnellement et pour l'entreprise, et nous sommes impatients de travailler avec une organisation aussi obsédée par le client ", a-t-il déclaré. "C'est une excellente nouvelle pour les secteurs de la technologie et de la restauration, et cela aidera à créer des emplois dans tous les pays où nous sommes présents."

En décembre, Deliveroo, qui a connu une croissance mondiale de 116 % en 2017, a ouvert son premier restaurant de briques et de mortier à Hong Kong. Deliveroo Food Market sert de cuisine pour la livraison des commandes en ligne ainsi que de vitrine où les consommateurs peuvent choisir parmi 15 concepts de restaurants.

A l'époque, la société avait déclaré qu'elle étendrait le concept au niveau mondial si tout allait bien, mais elle prévoyait déjà d'ouvrir un deuxième site à Singapour cette année.

Le quotidien britannique The Daily Telegraph a rapporté à la fin de l'année dernière que Deliveroo envisageait une introduction en bourse en 2020, annulant les rumeurs selon lesquelles un accord de reprise d'Uber était en cours d'élaboration.