Bâtiment anglais

Les Britanniques vivant en France font partie de ceux qui envisagent de poursuivre le gouvernement britannique pour des problèmes généralisés liés aux bulletins de vote par correspondance lors des élections européennes.

Les groupes de défense des droits des citoyens britanniques en Europe et les 3 millions qui représentent les citoyens de l'UE vivant au Royaume-Uni prévoient d'intenter une action en justice commune pour des problèmes liés au vote aux élections européennes.

Des dizaines de Britanniques résidant en France qui s'étaient inscrits pour un vote par correspondance leur permettant de voter au Royaume-Uni ont indiqué que leur bulletin de vote n'était jamais arrivé ou qu'il était arrivé trop tard pour être renvoyé au Royaume-Uni à temps pour être compté.

Dans le même temps, les citoyens de l'UE vivant au Royaume-Uni ont déclaré s'être vu refuser l'accès aux isoloirs, alors qu'ils s'étaient inscrits à l'avance pour voter.

Une page de crowdfunding mise en place samedi pour couvrir les frais d'une action en justice avait permis de récolter 40 000 £ à la fin du dimanche, soit le double de l'objectif initial.

John Halford, de Bindmans LLP, qui représente les militants, a déclaré dans une déclaration : "Le droit de vote est le fondement de tous les droits de citoyenneté.

"Jeudi dernier, on a assisté à un déni de ce droit à grande échelle, systématique et ouvertement discriminatoire.

"L'affaire que nous avons l'intention de présenter montrera que ce n'est pas quelque chose que la loi tolérera et qu'il doit y avoir responsabilité et conséquences."

Jane Golding, coprésidente de British in Europe a déclaré : "Seuls 40 % environ des Britanniques vivant à l'étranger peuvent encore voter au Royaume-Uni et des centaines, voire des milliers d'entre eux auront été privés de leurs droits lors de ce vote et des votes nationaux précédents, par une combinaison de procédures administratives inadaptées et le manque de ressources pour les surmonter.

"Ajoutez à cela qu'aucun corps central ne s'occupe de notre désapora et nous avons l'orage parfait.

"Il n'est absolument pas surprenant que les votes par correspondance aient disparu, soient arrivés en retard ou n'arrivent tout simplement pas du tout parce que l'attitude du Royaume-Uni envers ses électeurs étrangers est dépassée et brisée.

"Le simple fait d'appliquer des règles similaires à quelqu'un en Allemagne ou en Espagne qui vit à 100 mètres de sa mairie n'a pas de sens et envoyer des bulletins de vote par la voie la moins chère lorsqu'une date limite est imminente n'est rien de moins qu'imprudent".