bd ressources humaines

Deux fonctions qui dans le passé étaient des "zones de conflit" se rapprochent de plus en plus. La marque et le client, en déterminant des concepts pour comprendre pourquoi ils ont besoin l'un de l'autre pour réussir au sein de l'organisation.

C'est évident : le marketing et les ressources humaines se regardent de côté. Ils se mesurent, s'équilibrent, baissent la garde et retournent dans leurs coins et recoins. Ils ont tendance à s'appeler "bureaucrates" et "vendeidées", bien qu'ils sentent qu'aucun d'eux n'a entièrement raison. Et au fond d'eux-mêmes, au-delà de la méfiance, ils se connaissent en tant que partenaires pour la commodité et la dépendance.

Le marketing et les ressources humaines sont nécessaires et les entreprises agissent en conséquence. Constanza Larry et Mariana Catella, partenaires de Setting, une consultante de Tucumán spécialisée dans la gestion des ressources humaines pour les PME, expriment qu'"une culture d'entreprise orientée client exige que les deux fonctions soient alignées pour obtenir des bénéfices à long terme".

Une culture d'entreprise orientée client nécessite une relation étroite entre le Marketing et les Ressources Humaines, et doit être aliénée dans une stratégie commune. Une telle stratégie doit inclure et concilier les intérêts des deux domaines, être assumée par les deux et travailler main dans la main et non séparément.

Le marketing et les ressources humaines ne peuvent pas être considérés comme deux domaines ayant des intérêts différents, au contraire, ils ont un intérêt principal en commun : l'entreprise.

La collaboration entre les zones doit s'appuyer sur deux concepts incontournables : le client et la marque. Chaque entreprise travaille pour répondre aux besoins des clients, qu'ils soient internes ou externes. Ainsi, il est possible de dire que le client passe en premier, sans pour autant laisser ses propres employés à l'arrière-plan.

Il est important de souligner que les Ressources Humaines exigent du Marketing qu'il mette en place une culture définie par le comportement et les intérêts du marché en faveur de l'entreprise et que le Marketing exige que les Ressources Humaines aient des employés bien sélectionnés, bien motivés, qui fonctionnent comme un pilier ou une machine parfaitement graissé pour réaliser des ventes et la fidélité essentielle d'un client rentable.

La marque du travail

Le marketing favorise la gestion des personnes par le biais de ce que l'on appelle actuellement l'image de marque des ressources humaines. Bref, il s'agit d'un ensemble de techniques tirées du marketing pour que les employés actuels et potentiels sachent ce qu'il fait pour leurs employés et la collectivité, qu'ils ressentent de la fierté et de l'appartenance et qu'ils apprécient leur rémunération globale - pas seulement leur salaire - et qu'ils veuillent rester ou se joindre à la société.

Il est inévitable de vendre ce que la région fait pour que l'entreprise gagne en légitimité vis-à-vis des régions, de vendre l'entreprise - ses valeurs, ses actions, ses bénéfices et ses rémunérations - aux collaborateurs actuels afin de les retenir, et aussi de la vendre sur le marché du travail comme un endroit attrayant pour travailler et attirer ainsi les meilleurs talents.

Talents, vente et service.

D'autre part, la dépendance du marketing à l'égard des services fournis par les ressources humaines à l'interne se produit à différents niveaux, en commençant par l'embauche des bonnes personnes pour les postes de marketing, avec les compétences nécessaires pour développer avec succès les fonctions attribuées.

Le domaine commercial a notamment pour fonction de détecter les besoins et les opportunités offertes par le marché et, en ce qui concerne les entreprises de services, les ressources humaines sont les principales responsables de la mise en œuvre des procédures qui leur permettent de répondre aux attentes des clients.

Enfin, en supposant qu'après un certain temps, il a été possible d'incorporer les employés nécessaires et d'obtenir les clients que vous voulez, il y a le défi de la loyauté, à l'intérieur et à l'extérieur. Il est clair qu'il est plus coûteux de conquérir un nouveau client que de conserver un client existant, mais pour pouvoir le faire, il est nécessaire que le personnel dans tous les domaines soit correctement dirigé, motivé et rémunéré. On peut dire que sans talent, il n'y aura pas de ventes ou de services durables.

La tendance est si claire qu'une fois de plus, c'est évident : coordonner et développer dans les deux sens les fonctions de marketing et de ressources humaines. Parce qu'une marque forte attire les professionnels les plus convoités ainsi que les clients les plus rentables. Et parce qu'un service de qualité est le meilleur argument pour celui qui reste, et celui qui vient décide de revenir.