juridique

Le ministère des Affaires corporatives (MCA), le 8 février 2019, a notifié les Règles relatives à la propriété effective significative (modification) de 2019 (règles modifiées) qui ont révisé l'article 90 modifié de la Companies Act, 2013, notifié juin 2018.

L'article 90 exige que chaque particulier, agissant seul, avec ou par l'intermédiaire d'une ou de plusieurs personnes ou fiducies (particulier), fasse une déclaration s'il détient un intérêt bénéficiaire dans 25 % des actions (ou tout autre pourcentage prescrit dans les règles) d'une société, ou exerce une influence notable ou un contrôle dans la société.

La définition d'un bénéficiaire effectif significatif (OSB) d'une société a été clarifiée et détaillée dans le cadre des règles modifiées et inclut chaque personne physique, qui :

indirectement ou conjointement avec toute participation directe (i) détient au moins 10 % des actions, y compris les certificats représentatifs d'actions étrangères, les actions privilégiées à conversion obligatoire et les obligations à conversion obligatoire, ou les droits de vote dans les actions de la société, ou (ii) a le droit de participer à au moins 10 % du dividende total et autres distributions dans un exercice financier ; ou

a le droit d'exercer ou exerce une influence notable (le pouvoir de participer aux décisions de politique financière et opérationnelle de la société concernée, mais non de les contrôler) ou un contrôle sur la société d'une manière autre que par sa seule participation directe dans la société.

Une personne physique est réputée avoir indirectement un droit ou un droit sur les actions, les droits de vote ou les distributions, selon le cas, d'une société concernée lorsque :

cette personne détient une participation majoritaire ou une participation majoritaire dans la société holding ultime d'une personne morale indienne ou étrangère constituée ou enregistrée, autre qu'une société à responsabilité limitée ;

cet individu est le karta (gérant) d'une famille indivise hindoue qui est membre de l'entreprise concernée ;

cette personne physique est (i) un associé ou (ii) détient une participation majoritaire ou une participation majoritaire dans la société de portefeuille ultime d'une personne morale qui est un associé d'une société de personnes qui est elle-même membre de la société en question ;

ce particulier est fiduciaire d'une fiducie discrétionnaire ou de bienfaisance, bénéficiaire d'une fiducie déterminée ou auteur ou constituant d'une fiducie révocable, lorsque cette fiducie est elle-même membre de la société visée ;

cette personne est un commandité, un gestionnaire de placements individuel ou le chef de la direction d'un gestionnaire de placements d'entreprise d'un véhicule de placement collectif, et ce véhicule de placement collectif ou une entité contrôlée par ce véhicule de placement collectif est, à son tour, un membre de la société pertinente. Le véhicule d'investissement commun auquel il est fait référence doit être basé dans un pays membre du Groupe d'action financière sur le blanchiment de capitaux et le régulateur du marché des valeurs mobilières de cet État doit être membre de l'Organisation internationale des commissions de valeurs. Si tel n'est pas le cas, la personne physique détenant une participation dans le véhicule d'investissement commun sera traitée conformément aux points (1) à (4) ci-dessus pour déterminer si ces personnes sont des OSB.

Les règles modifiées obligent les sociétés à prendre les mesures nécessaires pour identifier les personnes physiques qui sont des OSB et leur demander de remplir un formulaire - BEN-1 - dans le format prescrit par le MCA. A cette fin, chaque société doit également notifier à ses membres non individuels qui détiennent au moins 10% de ses actions, droits de vote ou droit de recevoir ou de participer au dividende et autres distributions au cours d'un exercice, et demander des informations sur ses membres individuels ultimes ou les détenteurs de droits qui peuvent être qualifiés comme OSB de la société. Conformément au paragraphe 7 de l'article 90 de la loi et à la règle 7 des règles modifiées, lorsque les informations demandées par la société concernée n'ont pas été fournies par une personne ou que ces informations ne sont pas satisfaisantes, chaque société concernée doit demander au tribunal national du droit des sociétés de rendre des ordonnances, ordonnant que les actions en question soient soumises à des restrictions sur tout ou partie des droits liés aux actions, notamment sur les restrictions de transfert, de distribution et de droit de vote.

La responsabilité d'une personne physique qualifiée en tant qu'OSB de déclarer son intérêt bénéficiaire dans le formulaire BEN-1 à la société concernée continue et toutes les personnes physiques qualifiées en tant qu'OSB le 8 février 2019 doivent faire une telle déclaration dans les 90 jours qui suivent.

Toutes les personnes physiques qui remplissent les conditions requises pour être considérées comme OSB, ou lorsque leur propriété effective significative subit un changement dans les 90 jours à compter du 8 février 2019, doivent faire cette déclaration dans les 120 jours si une personne physique devient une OSB, ou si leur propriété effective significative subit un changement après 90 jours à compter du 8 février 2019, le particulier doit la déclarer dans les 30 jours suivant cette acquisition ou changement dans la propriété effective significative.